Libération émotionnelle

Mis à jour : 10 nov. 2018


Ce matin, les guides nous ont fait un cadeau. Ce matin, j’avais des soins sur des personnes atteintes de cancer et qui luttent pour “en finir avec la maladie”. Les examens s’enchaînent et chaque fois, il “en reste un peu”. J’ai donc demandé à mes guides de ma guider vers une technique qui pourrait aider en profondeur les quelques grammes de souffrance encore cristallisés dans le corps de ces deux âmes en souffrance. Leur réponse fût cet exercice que je vous transmets :

Vous aller très calmement, faire la liste minutieuse de toutes les situations de votre vie qui sont restées en suspend avec des émotions négatives. Si lorsque vous vous remémorez une situation vous ressentez de la colère, de la peur, de la culpabilité, de la tristesse ou même de l’incompréhension ou de l’impuissance, vous la notez sur le papier. Lorsque la liste est exhaustive, vous allez la ranger par ordre d’importance, c’est-à-dire en premier celle qui vous fait encore le plus souffrir.

L’exercice.

Chaque soir, avant de dormir (et ils ont insisté sur ce point, si vous lisez avant de vous endormir, alors d’abord vous lisez et ensuite vous faites l’exercice) et vous devez vous endormir sur cet exercice ! Car lorsque vous dormez, vous lâchez prise, vous laissez vraiment le champ libre à la guérison. Cet exercice peut donc aussi être fait juste avant la sieste si vous faites la sieste.

Donc, juste avant de vous endormir, prenez la situation qui est sur le haut de votre liste. Faite la se dérouler devant vos yeux, vous la regardez. Vous la regarder évoluer telle qu’elle est sans vous attacher aux émotions qu’elle réveille en vous, acceptez ce qui vient de façon détachée autant que possible, puis dites à voix haute (c’est très important à voix haute car vous devez entendre ce que vous dites) : “Même si je ne comprends pas encore cette situation, elle me protège et me fait grandir. A présent, je lui pardonne, je la remercie et je la bénie. Et maintenant, je me pardonne, je me remercie et je me bénie”

A présent, reprenez chaque personne qui a pris part à cette situation, de façon active ou passive. Une par une vous aller imaginer la personne devant vous et dire : “Je te pardonne, je te remercie et je te bénie. Je me pardonne, je me remercie et je me bénie” Lorsque chaque personne a été faite, dormez.

Il faut bien comprendre la structure de cet exercice.

Le pardon.

Vous ne pardonnez pas les paroles ou les actes qui ont étés dits ou faits. D’ailleurs pardonner ne veut pas dire cautionner ou accepter, loin de là. Mais simplement reconnaitre que cela Est. Ainsi, vous aller pardonner à la personne de n’être que cela. Vous aller lui pardonner ses limites qui l’ont amenée à agir et parler ainsi. Pardonnez lui d’être ce qu’elle est dans ses peurs, ses colères, ses émotions et ses valeurs.

Enfin, pardonnez à vous-même car vous aviez des attentes qui n’ont pas été reçues ou reconnues ou comblées. Ce sont vos attentes qui vous ont blessées. L’autre dans sa limitation n’a pas pu satisfaire ce que vous attendiez car étant ce qu’il était il n’est pas dans la capacité de le faire. Vos attentes ne sont donc pas justes. Vous devez donc vous pardonnez d’avoir eu des attentes au lieu de vous satisfaire vous-même.

Remercier.

Remerciez l’autre car de par ce qu’il est il vous a fait grandir. Il vous montre vos valeurs et vos limites et il vous permet de reconnaitre qui vous êtes. Il vous permet de comprendre que ce qu’il est ne vous correspond pas et de reconnaitre qui vous n’êtes pas. Merci pour cela.

Remerciez-vous car vous avez grandit de cette situation, en ayant les émotions que vous avez eu par cette situation et cette personne, vous avez compris et appris plus de choses sur vous-même, remerciez-vous de vous faire vivre ces choses qui vous révèlent qui vous êtes.

Bénissez.

Bénir c’est reconnaitre ce qui est. Bénissez l’autre car il vous permet de comprendre qui vous êtes à travers ce qu’il est et de reconnaitre que cela existe.

Bénissez-vous car ainsi vous reconnaissez qui vous êtes dans votre perfection la plus totale.

Libérer la cristallisation des émotions.

Lorsque vous pardonnez, vous permettez à votre Moi Supérieur de guérir le corps, vous lui donnez votre accord pour libérer ce qui a été trop longtemps retenu. Ainsi, par processus de lâcher prise, vous permettez le travail de guérison. Une cristallisation relâchée c’est permettre à l’énergie de re-circuler dans le corps et ainsi, d’éviter l’accumulation qui entraine le processus de dégénérescence qui mène à la maladie. Soyez vos propres guérisseurs et pardonnez, remerciez, bénissez.

Amour et lumière <3

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

(c) 2018 Passage à l'âme (eurl)

Siret 84433147000014

25 rue des Alliés - 24360 Piegut-Pluviers - téléphone : 07.82.18.88.00

Conditions générales - Contacts - Blog - Boutique - Nos services - Espace Membre 

Politique d'annulation :

En cas d’annulation, veuillez nous contacter au moins 48h à l’avance. Tout rdv manqué ou annulé moins de 48h à l’avance ne sera ni remboursé ni reporté. Toute demande d'annulation de votre part vous sera accordée si elle est faite 48h avant la date du rdv, toutefois, les frais Paypal et carte bleue restent à votre charge. Si l'annulation est faite à notre demande, aucun frais ne sera imputé.